SEJOURNER AU FOYER FAMILIAL POUR LA RENTREE

Chers pèlerins,

Le Sanctuaire continu à vous accueillir durant cette période de rentrée et ce jusqu'à la fin de l'année. En effet, toujours dans un souci de sécurité, tous ont œuvré à des projets innovants.

Pour cela, nous restons ouvert jusqu'à début novembre pour rouvrir lors de la fête de l'Immaculée le 08 Décembre prochain.

La Communauté sera heureuse de passer les Fêtes de fin d'année avec vous. Tout un programme élaboré par les équipes du Sanctuaire vous sera proposé (messe de minuit, messe du 31 Décembre à la Grotte, …)

Afin de répondre au mieux à vos attentes, merci de faire votre réservation par mail ou par téléphone.

Nous vous remercions pour votre confiance et comptons sur votre présence.

La Directrice, Sœur Monique PELLETIER

Liturgie

Saint du jour

  • Saint Janvier de Naples - Evêque et martyr à Naples (✝ 305)
    Il vient en tête de la cinquantaine de patrons que les habitants de Naples se sont donnés. Il leur a tant de fois accordé sa protection en 1497 contre la peste, en 1631, 1698, 1767, 1779 contre les destructions qu'aurait pu causer l'éruption du Vésuve ... Il est prouvé qu'en 432, les Napolitains vénéraient les reliques de l'évêque de Bénévent, martyrisé durant la persécution arienne de l'empereur Constance. Nous connaissons  le 'miracle' du sang de saint Janvier qui, de solide, devient liquide trois fois par an dans la cathédrale de Naples.  L'explication du phénomène n'a pas encore été trouvée. Les journalistes  en écrivent des explications plus ou moins farfelues. Des fidèles appellent cela miracle. C'est vrai qu'un miracle est un 'signe' donné par Dieu pour aider notre foi (chose étonnante que rien n'explique scientifiquement). On est jamais obligé d'y croire car la Foi reste un acte libre.Saint Janvier est patron de Rio de Janeiro.Mémoire de saint Janvier, évêque de Bénévent et martyr. Au IVe siècle, durant la persécution de l'empereur Dioclétien, il subit le martyre à Pouzzoles près de Naples, qui se glorifie de posséder son corps et son sang versé pour le Christ.
  • Sainte Marie-Emilie de Rodat - fondatrice des Soeurs de la Sainte-Famille (✝ 1852)
    Cette aveyronnaise n'a pas beaucoup quitté son pays puisqu'elle retourna à Dieu à Villefranche de Rouergue. Après l'échec de trois essais de vie religieuse, elle rejoint sa grand'mère dans une sorte de communauté regroupant d'anciennes religieuses (nous sommes au lendemain de la Révolution) et des personnes pieuses. En 1815, ayant entendu quelqu'un déplorer la disparition des écoles gratuites des Ursulines, elle ouvre une école dans sa chambre où bientôt quarante élèves s'entassent. Elle devra plusieurs fois émigrer dans des locaux de plus en plus vastes jusqu'à ce qu'elle puisse acquérir en 1817 l'ancien couvent des Cordeliers. C'est là qu'elle fonde la congrégation des religieuses de la Sainte Famille en 1819. Les unes se vouaient à l'instruction des filles pauvres, les autres allaient soigner les malades à domicile. A sa mort quarante maisons avaient été fondées dans divers pays. Elle connut de longues années, plus de vingt ans, de souffrance morales croyant avoir perdu la foi et l'espérance, s'estimant réprouvée. Son entourage ne s'en douta jamais. Ce ne fut que dans les dernières années de sa vie qu'elle recouvra la paix intérieure et que Dieu lui fit sentir à nouveau son amitié.En ce XIXe siècle, la pauvreté sévit tant dans les villes que dans les campagnes. L'amour de Dieu n'est pas absent du cœur des hommes et des femmes. L'une d'entre elles, Emilie de Rodat née à Druelle, consacra sa vie aux pauvres de Villefranche, Decazeville, et ailleurs. Le travail accompli fut immense et il permit d'aider de nombreuses personnes en détresse matérielle mais également morale. Elle s'investit également dans l'éducation des jeunes. Elle est la fondatrice de la Congrégation des Sœurs de la Sainte Famille. (diocèse de Rodez en Aveyron - deux mille ans d'histoire)Elle a été béatifiée le 9 juin 1940 puis canonisée le 23 avril 1950 par le pape Pie XII.- lecture de l'icône de Sainte Emilie de Rodat écrite par les Sœurs du Carmel de Harissa, vidéo webTV de la CEF.A lire aussi: Sainte Marie-Emilie de Rodat, site de la commune de Druelle.Des rues, dans sa région natale, notamment à Rodez et à Villefranche-de-Rouergue portent son nom ainsi qu'une école à Toulouse et un foyer de jeunes, rue Saint-Martin des Prés. Sa biographie fut écrite par son confesseur Pierre-Marie Fabrer, en 1858 (illustration). À Villefranche de Rouergue, sainte Marie-Émilie de Rodat, vierge, fondatrice de la Congrégation des Sœurs de la Sainte Famille pour l'éducation des filles et le soulagement des pauvres.

Evangile

  • Évangile : « Ce qui est tombé dans la bonne terre, ce sont les gens qui retiennent la Parole et portent du fruit par leur persévérance » (Lc 8, 4-15)

    Acclamation : (cf. Lc 8, 15)

    Alléluia. Alléluia.
    Heureux ceux qui ont entendu la Parole
    dans un cœur bon et généreux,
    qui la retiennent et portent du fruit par leur persévérance.
    Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

    En ce temps-là,
        comme une grande foule se rassemblait,
    et que de chaque ville on venait vers Jésus,
    il dit dans une parabole :
        « Le semeur sortit pour semer la semence,
    et comme il semait, il en tomba au bord du chemin.
    Les passants la piétinèrent,
    et les oiseaux du ciel mangèrent tout.
        Il en tomba aussi dans les pierres,
    elle poussa et elle sécha parce qu’elle n’avait pas d’humidité.
        Il en tomba aussi au milieu des ronces,
    et les ronces, en poussant avec elle, l’étouffèrent.
        Il en tomba enfin dans la bonne terre,
    elle poussa et elle donna du fruit au centuple. »
    Disant cela, il éleva la voix :
    « Celui qui a des oreilles pour entendre,
    qu’il entende ! »

        Ses disciples lui demandaient ce que signifiait cette parabole.
        Il leur déclara :
    « À vous il est donné de connaître les mystères du royaume de Dieu,
    mais les autres n’ont que les paraboles.
    Ainsi, comme il est écrit :
    Ils regardent sans regarder,
    ils entendent sans comprendre.

        Voici ce que signifie la parabole.
    La semence, c’est la parole de Dieu.
        Il y a ceux qui sont au bord du chemin :
    ceux-là ont entendu ;
    puis le diable survient
    et il enlève de leur cœur la Parole,
    pour les empêcher de croire et d’être sauvés.
        Il y a ceux qui sont dans les pierres :
    lorsqu’ils entendent, ils accueillent la Parole avec joie ;
    mais ils n’ont pas de racines,
    ils croient pour un moment
    et, au moment de l’épreuve, ils abandonnent.
        Ce qui est tombé dans les ronces,
    ce sont les gens qui ont entendu,
    mais qui sont étouffés, chemin faisant,
    par les soucis, la richesse
    et les plaisirs de la vie,
    et ne parviennent pas à maturité.
        Et ce qui est tombé dans la bonne terre,
    ce sont les gens qui ont entendu la Parole
    dans un cœur bon et généreux,
    qui la retiennent
    et portent du fruit par leur persévérance. »

                – Acclamons la Parole de Dieu.

Vepres

  • Introduction

    V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

  • Hymne : Il viendra

    Il viendra,
    Un soir
    Où nul ne l’attend plus,
    Peut-être.
    Appelé par son nom,
    Quelqu’un tressaillira.
       Au cœur sans mémoire,
       Qu’un temps soit accordé
       Pour qu’il se souvienne !

    Il viendra,
    Un soir
    Pareil à celui-ci,
    Peut-être.
    À l’orient, devant lui,
    Le ciel s’embrasera.
       Au pauvre, allez dire
       Que tout s’accomplira
       Selon la promesse.

    Il viendra,
    Un soir
    Où rôde le malheur,
    Peut-être.
    Ce soir-là, sur nos peurs,
    L’amour l’emportera.
       Criez à tous les hommes
       Que rien n’est compromis
       De leur espérance.

    Il viendra
    Un soir
    Sera le dernier soir
    Du monde.
    Un silence d’abord,
    Et l’hymne éclatera.
       Un chant de louange
       Sera le premier mot
       Dans l’aube nouvelle.

  • Antienne

    Que ma prière devant toi s’élève comme un encens ; et mes mains, comme l’offrande du soir.

  • Psaume : 140
    1 Seigneur, je t’appelle : accours vers moi !
    Écoute mon appel quand je crie vers toi !
    2 Que ma prière devant toi s’élève comme un encens,
    et mes mains, comme l’offrande du soir.

    3 Mets une garde à mes lèvres, Seigneur,
    veille au seuil de ma bouche.
    4 Ne laisse pas mon cœur pencher vers le mal
    ni devenir complice des hommes malfaisants.

    Jamais je ne goûterai leurs plaisirs :
    5 que le juste me reprenne et me corrige avec bonté.
    Que leurs parfums, ni leurs poisons, ne touchent ma tête !
    Ils font du mal : je me tiens en prière.

    6 Voici leurs juges précipités contre le roc,
    eux qui prenaient plaisir à m’entendre dire :
    7 « Comme un sol qu’on retourne et défonce,
    nos os sont dispersés à la gueule des enfers ! »

    8 Je regarde vers toi, Seigneur, mon Maître ;
    tu es mon refuge : épargne ma vie !
    9 Garde-moi du filet qui m’est tendu,
    des embûches qu’ont dressées les malfaisants.
    [10]
  • Antienne

    Tu es ma part, ô Seigneur, sur la terre des vivants.

  • Psaume : 141

    2 À pleine voix, je crie vers le Seigneur !
    À pleine voix, je supplie le Seigneur !
    3 Je répands devant lui ma plainte,
    devant lui, je dis ma détresse.

    4 Lorsque le souffle me manque,
    toi, tu sais mon chemin. *
    Sur le sentier où j’avance,
    un piège m’est tendu.

    5 Regarde à mes côtés, et vois :
    personne qui me connaisse ! *
    Pour moi, il n’est plus de refuge :
    personne qui pense à moi !

    6 J’ai crié vers toi, Seigneur ! *
    J’ai dit : « Tu es mon abri,
    ma part, sur la terre des vivants. »

    7 Sois attentif à mes appels :
    je suis réduit à rien ; *
    délivre-moi de ceux qui me poursuivent :
    ils sont plus forts que moi.

    8 Tire-moi de la prison où je suis,
    que je rende grâce à ton nom. *
    Autour de moi, les justes feront cercle
    pour le bien que tu m’as fait.

  • Antienne

    Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père !

  • Psaume : CANTIQUE (Ph 2)
    6 Le Christ Jésus, +
    ayant la condition de Dieu, *
    ne retint pas jalousement
    le rang qui l'égalait à Dieu.
    7 Mais il s'est anéanti, *
    prenant la condition de serviteur.

    Devenu semblable aux hommes, +
    reconnu homme à son aspect, *
    8 il s'est abaissé,
    devenant obéissant jusqu'à la mort, *
    et la mort de la croix.

    9 C'est pourquoi Dieu l'a exalté : *
    il l'a doté du Nom
    qui est au-dessus de tout nom,

    10 afin qu'au nom de Jésus
    tout genou fléchisse *
    au ciel, sur terre et aux enfers,

    11  et que toute langue proclame :
    « Jésus Christ est Seigneur » *
    à la gloire de Dieu le Père.
  • Parole de Dieu : Rm 11, 33-36
    Quelle profondeur dans la richesse, la sagesse et la science de Dieu ! Ses décisions sont insondables, ses chemins sont impénétrables ! Qui a connu la pensée du Seigneur ? Qui a été son conseiller ? Qui lui a donné en premier et mériterait de recevoir en retour ? Car tout est de lui, et par lui, et pour lui. À lui la gloire pour l’éternité ! Amen.
  • Répons

    R/ Louez le Seigneur du haut des cieux !


    * Louez-le, tous les univers !


    V/ Louez-le aux profondeurs des abîmes ! *


    V/ Louez-le, tous les peuples de la terre ! *


    V/ Louez-le, tous ses fidèles ! *


    Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/ *


  • Antienne

    Pâque nouvelle, ô Christ ressuscité, tu as vaincu la mort, tu nous donnes la vie, alléluia.

  • Cantique de Marie (Lc 1)

    47 Mon âme exalte le Seigneur,
    exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

    48 Il s'est penché sur son humble servante ;
    désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

    49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
    Saint est son nom !

    50 Son amour s'étend d'âge en âge
    sur ceux qui le craignent ;

    51 Déployant la force de son bras,
    il disperse les superbes.

    52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
    il élève les humbles.

    53 Il comble de biens les affamés,
    renvoie les riches les mains vides.

    54 Il relève Israël, son serviteur,
    il se souvient de son amour,

    55 de la promesse faite à nos pères,
    en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

  • Intercession

    Pour rendre gloire au Père, au Fils et à l’Esprit, prions et supplions :


    R/

    Sauve-nous, Dieu de l’univers !


    Béni sois-tu, Seigneur, pour le monde et ses merveilles : 
    — que ta justice et ton amour emplissent la terre.


    Béni sois-tu, Seigneur, Parole vivante du Père : 
    — que ton Évangile parvienne à toutes les nations.


    Béni sois-tu, Seigneur, Esprit de vie : 
    — que ton souffle renouvelle la face de la terre.


    Béni sois-tu, Seigneur de ton peuple : 
    — que ton Église témoigne pour l’espérance.


    Béni sois-tu, Seigneur des vivants : 
    — fais entrer les défunts dans l’éternelle joie.


  • Notre Père
  • Oraison

    Seigneur, tu as voulu que toute la loi consiste à t'aimer et à aimer son prochain : donne-nous de garder tes commandements, et de parvenir ainsi à la vie éternelle.

Laudes

  • Introduction
    V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
    R/ et ma bouche publiera ta louange.
  • Antienne invitatoire

    Écoutons la voix de notre Dieu, entrons dans le repos qu’il a promis.

  • Psaume invitatoire : 94

    1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
    acclamons notre Rocher, notre salut !
    2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
    par nos hymnes de fête acclamons-le !

    3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
    le grand roi au-dessus de tous les dieux :
    4 il tient en main les profondeurs de la terre,
    et les sommets des montagnes sont à lui ;
    5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
    et les terres, car ses mains les ont pétries.

    6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
    adorons le Seigneur qui nous a faits.
    7 Oui, il est notre Dieu ; +
    nous sommes le peuple qu'il conduit,
    le troupeau guidé par sa main.

    Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
    8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
    comme au jour de tentation et de défi,
    9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
    et pourtant ils avaient vu mon exploit.

    10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
    et j'ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
    il n'a pas connu mes chemins.
    11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
    Jamais ils n'entreront dans mon repos. »

  • Hymne : Nuée de feu
    Nuée de feu
    Sur ceux qui marchent dans la nuit,
    Tu es venu
    pour montrer le chemin vers Dieu,
    Et ton calvaire ouvrit le ciel.
    Ô viens, Seigneur Jésus !
    Présence de ton Père ;
    Que nous chantions pour ton retour :

    R/ Béni soit au nom du Seigneur,
    Celui qui vient sauver son peuple.

    Royal époux
    Promis aux noces de la croix,
    Tu es venu
    réjouir les enfants de Dieu,
    Et tu changeas notre eau en vin.
    Ô viens, Seigneur Jésus !
    Tendresse pour la terre ;
    Que nous chantions pour ton retour : R/

    Ô Fils de Dieu
    Sur qui repose l’Esprit-Saint,
    Tu es venu
    comme un feu qui consume tout,
    Et l’univers s’embrase en toi.
    Ô viens, Seigneur Jésus !
    Demeure de la Gloire ;
    Que nous chantions pour ton retour : R/
  • Antienne

    Il est bon de rendre grâce au Seigneur, d’annoncer dès le matin son amour.

  • Psaume : 91

    2 Qu'il est bon de rendre grâce au Seigneur,
    de chanter pour ton nom, Dieu Très-Haut,
    3 d'annoncer dès le matin ton amour,
    ta fidélité, au long des nuits,
    4 sur la lyre à dix cordes et sur la harpe,
    sur un murmure de cithare.

    5 Tes œuvres me comblent de joie ;
    devant l'ouvrage de tes mains, je m'écrie :
    6 « Que tes œuvres sont grandes, Seigneur !
    Combien sont profondes tes pensées ! »

    7 L'homme borné ne le sait pas,
    l'insensé ne peut le comprendre :
    8 les impies croissent comme l'herbe, *
    ils fleurissent, ceux qui font le mal,
    mais pour disparaître à tout jamais.

    9 Toi, qui habites là-haut,
    tu es pour toujours le Seigneur.
    10 Vois tes ennemis, Seigneur,
       vois tes ennemis qui périssent, *
    et la déroute de ceux qui font le mal.

    11 Tu me donnes la fougue du taureau,
    tu me baignes d'huile nouvelle ;
    12 j'ai vu, j'ai repéré mes espions,
    j'entends ceux qui viennent m'attaquer.

    13 Le juste grandira comme un palmier,
    il poussera comme un cèdre du Liban ;
    14 planté dans les parvis du Seigneur,
    il grandira dans la maison de notre Dieu.

    15 Vieillissant, il fructifie encore,
    il garde sa sève et sa verdeur
    16 pour annoncer : « Le Seigneur est droit !
    Pas de ruse en Dieu, mon rocher ! »

  • Antienne

    Donne-nous, Seigneur, un cœur nouveau, mets en nous, Seigneur, un esprit nouveau.

  • Psaume : CANTIQUE d'Ezékiel (Ez 36)

    24 Je vous prendrai du milieu des nations, +
    je vous rassemblerai de tous les pays,
    je vous conduirai dans votre terre.

    25 Je répandrai sur vous une eau pure,
       et vous serez purifiés ; *
    de toutes vos souillures, de toutes vos idoles,
       je vous purifierai.

    26 Je vous donnerai un cœur nouveau,
    je mettrai en vous un esprit nouveau.

    J'ôterai de votre chair le cœur de pierre,
    je vous donnerai un cœur de chair.

    27 Je mettrai en vous mon esprit, +
    je ferai que vous marchiez selon mes lois, *
    que vous gardiez mes préceptes
       et leur soyez fidèles.

    28 Vous habiterez le pays
       que j'ai donné à vos pères : +
    vous, vous serez mon peuple, *
    et moi, je serai votre Dieu.

  • Antienne
  • Psaume : 8

    R/ 2 Ô Seigneur, notre Dieu,
       qu'il est grand ton nom
       par toute la terre !

    Jusqu'aux cieux, ta splendeur est chantée
    3 par la bouche des enfants, des tout-petits :
    rempart que tu opposes à l'adversaire,
    où l'ennemi se brise en sa révolte.

    4 À voir ton ciel, ouvrage de tes doigts,
    la lune et les étoiles que tu fixas,
    5 qu'est-ce que l'homme pour que tu penses à lui,
    le fils d'un homme, que tu en prennes souci ?

    6 Tu l'as voulu un peu moindre qu'un dieu,
    le couronnant de gloire et d'honneur ;
    7 tu l'établis sur les œuvres de tes mains,
    tu mets toute chose à ses pieds :

    8 les troupeaux de bœufs et de brebis,
    et même les bêtes sauvages,
    9 les oiseaux du ciel et les poissons de la mer,
    tout ce qui va son chemin dans les eaux.

    R/ 10 Ô Seigneur, notre Dieu,
       qu'il est grand ton nom
       par toute la terre !

  • Parole de Dieu : 2 P 3, 13-14
    Ce que nous attendons, selon la promesse du Seigneur, c’est un ciel nouveau et une terre nouvelle où résidera la justice. Dans l’attente de ce jour, frères bien-aimés, faites donc tout pour que le Christ vous trouve nets et irréprochables, dans la paix.
  • Répons

    R/ Christ est notre lumière, notre soleil levant !


    V/ Qui regarde vers lui resplendira
    sans ombre ni trouble au visage. R/


    V/ Il vient nous visiter,
    en lui la joie de notre cœur. R/


  • Antienne de Zacharie

    Sur nous se lèvera le Soleil de justice, le Christ notre Dieu.

  • Cantique de Zacharie (Lc 1)

    68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
    qui visite et rachète son peuple.

    69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
    dans la maison de David, son serviteur,

    70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
    par ses prophètes, depuis les temps anciens :

    71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
    à la main de tous nos oppresseurs,

    72 amour qu'il montre envers nos pères,
    mémoire de son alliance sainte,

    73 serment juré à notre père Abraham
       de nous rendre sans crainte,

    74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
    75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
    en sa présence, tout au long de nos jours.

    76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
       prophète du Très-Haut : *
    tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
       et tu prépareras ses chemins

    77 pour donner à son peuple de connaître le salut
    par la rémission de ses péchés,

    78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
    quand nous visite l'astre d'en haut,

    79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
       et l'ombre de la mort, *
    pour conduire nos pas
       au chemin de la paix.

  • Intercession

    (d'après la litanie des saints)

    En union avec Marie, Mère de Dieu, et tous les saints, nous supplions le Seigneur :


    R/

    Délivre-nous, Seigneur.


    Par le mystère de ta sainte incarnation,

    Par ta venue en ce monde,


    Par ta naissance et ton épiphanie,

    Par ton baptême et ton jeûne au désert,


    Par ta croix et ta passion,

    Par ta mort et ta mise au tombeau,


    Par ta résurrection du séjour des morts,

    Par ton admirable ascension,


    Par la venue du Saint-Esprit consolateur,

    Au jour du jugement,


  • Notre Père
  • Oraison

    Dieu éternel et tout-puissant, tu es la lumière de toutes les lumières, et le jour qui ne finit pas ; dès le matin de ce jour nouveau nous te prions : que la clarté de ta présence, en chassant la nuit du péché, illumine nos cœurs.